Formations de la Patrouille de France

Les formations de la Patrouille de France sont intéressantes, car leur évolution a des liens avec les progrès de la technologie.

Programmes annuels

Chaque année, la Patrouille de France modifie ou fait évoluer son programme qui est aussi appelé « série ». Les évolutions sont déterminées par le leader de la patrouille, mais en concertation avec l’ensemble des membres de l’équipe.

Ensuite, le programme est proposé à la commission chargée de la sécurité des vols. Cette instance doit valider le programme. Si elle ne le fait pas, il ne pourra jamais être exécuté.

Cette validation des figures exécutées par les pilotes de la patrouille de France est une exigence pour tous les pilotes démonstrateurs.

La série est toujours composée de deux parties :

  • La séquence dite « ruban » : pendant laquelle les huit Alphajet évoluent en formation serrée puis changent de formation.
  • La « synchro » : elle consiste pour la patrouille à se diviser en deux formations qui effectueront alternativement plusieurs figures impliquant entre deux et six avions. Ces enchaînements sont complexes. Ils exigent une parfaite synchronisation entre le leader général et le leader solo. Objectif : éviter les temps morts pour le public et surtout préserver la vie des pilotes en évitant absolument des accidents. Visuellement, il y a aussi un travail de coordination à faire pour que toutes les figures soient effectivement visibles depuis le sol.

Une figure emblématique de la patrouille est le cœur : c’est une balance en Y réalisée par six avions avant d’être coupé par une flèche réalisée par les deux solos.

Pendant ces figures, les pilotes déplacent les avions de chasse à des vitesses comprises entre 290 et 800 km/h. Les avions ne sont espacés que de deux à trois mètres.

Autres formations de la patrouille de France

  • Alpha : ici, huit avions forment un motif fait de trois accents circonflexes. L’ensemble fait apparaître la forme de la lettre grecque alpha.
  • Ariane : pour la réaliser, le leader, le charognard et les solos se placent sur un axe vertical de part et d’autre du deuxième solo situé à l’extrémité. Les intérieurs et les extérieurs font des lignes verticales à deux. Vu de loin, l’ensemble ressemble à deux poutres décalées vers l’arrière qui rappelle la forme de la fusée Ariane 4.
  • Canard : ici le leader et les intérieurs réalisent une flèche à trois. Le charognard se place en arrière. Les extérieurs et les solos forment une deuxième flèche s’emboîtant dans la première. L’ensemble fait apparaître la forme d’un chevron.

Il existe plusieurs centaines de figures. Le plus souvent, les nouvelles sont composées en tenant compte des anciennes, mais aussi des réactions du public lors des précédentes exhibitions.

Formations de la Patrouille de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut